Recherche



L'article appartient à cette rubrique :
VOYAGES / MAROC

MAROC 2006

DÉCEMBRE

...D’Agadir à Essaouira

Oeuvre éphémère

Cette magnifique sculpture a été faite dans le sable sur la plage d’Agadir. A la prochaine marée, le dromadaire sera englouti par les flots.

La route venant d’Essaouira longe la côte atlantique, est très belle, avec ses montagnes pelées, ses falaises et ses vues panoramiques sur l’océan. En arrivant à Agadir, nous sommes surpris du contraste. La ville entièrement détruite par un tremblement de terre en 1960 a été entièrement reconstruite avec du béton. Le front de mer est envahi de résidences et autres hôtels. Sa plage de sable fin qui court sur plusieurs dizaines de km reste cependant magnifique.

Plage d'Agadir
Plage d’Agadir

Ancienne Kasbah d’Agadir

Ancienne kasbah, située en haut de la colline, elle surplombe la ville depuis sa construction en 1540. Depuis le tremblement de terre, il ne subsiste que le mur d’enceinte et la porte d’entrée.

Entre Essaouira et Agadir

Plage de Tarhazoute. Cette plage est très fréquentée par les surfeurs en mal de sensations fortes.

Surfeurs
l’Arganier ou arbre à chèvres.

L’Arganier, un arbre séculaire qui ne pousse nulle part ailleurs qu’au Maroc. En plaine sur les pentes douces de l’Anti-Atlas. Il marque son territoire, un triangle de quelque 830 000 hectares entre Essaouira, Taroudant et Agoulmim.

Venue de la nuit des temps, pour n’apparaître plus qu’ici, la forêt d’arganier a sur résister aux vicissitudes du climat, habituée à se contenter de peu. Elle a su profiter de la douceur humide de l’Océan, résister à la sécheresse et se nourrir d’un sol pauvre, parfois même d’une simple roche nue.

Cet arbre également surnommé "arbre de vie" à cause de ses valeurs nutritionnelles, cosmétiques, diététiques, gastronomiques est également très apprécié des chèvres, qui n’hésitent pas à grimper pour déguster ses feuilles.


L’argane, le fruit de l’Arganier.
Ressource en danger. Depuis 1999, l’UNESCO a classé l’arganier au sein du patrimoine mondial afin de le protéger. Car cet arbre qui ne semble avoir besoin de rien pour vivre, tenant debout seul face au désert, ne pourra pourtant pas continuer à délivrer ses richesses si l’homme ne lui accorde pas l’attention qu’il mérite.

Palmeraie sur la route de Tafraoute
Palmeraie
marchand de fruits locaux.

COULEURS




Tafraoute
Plage d’Imessouane
Vous êtes sur un site internet créé avec le système de publication SPIP.
No sponsor.