Recherche



L'article appartient à cette rubrique :
LE JARDIN

Les habitants du jardin

TOUTES LES COULEURS SONT DANS LA NATURE.

coccinella septempunctata
plus connue sous le nom de coccinelle.

La coccinelle à 7 points est l’une des espèces bénéfiques la plus connue et joue un rôle important comme destructeur de pucerons et de cochenilles dont elles se nourissent.

Lorsque nous étions enfants, chez nous à Marseille, nous l’appelions "cacarinette" ou bête à "Bon Dieu".

guêpe
Criquet migrateur.
Criquet migrateur (33-60 mm).

Le criquet migrateur était autrefois un fléau très redouté même en Enrope centrale. D’innombrables invasions de nuages de criquets dévoraient toutes les récoltes.

De nos jours le criquet ne pose plus de problème en Europe. Cependant il reste un fléau dans les pays tropicaux et subtropicaux où avec d’autres epèces, il cause de graves dégâts à l’agriculture.

criquet
mue de criquet
mue de criquet

A l’éclosion, le nouveau-né est semblable à l’adulte, avec toutefois quelques caractéristiques morphologiques originales. Le jeune ne possède pas d’ailes, ni même d’ébauche alaires visibles ;
Les bouleversements morphologiques n’atteignent pas l’ensemble de l’organisme, mais seulement quelques régions, l’insecte n’est pas totalement transformé (ce n’est pas un holométabole), il est partiellement et de façon hétérogène, c’est donc un hétérométabole, c’est à dire un insecte à métamorphose incomplète.

La nymphe se suspend par les pattes, la tête en bas à une branchette basse. Le dos de l’insecte s’ouvre, comme si on ouvrait la fermeture éclair d’une robe, et le jeune adulte s’extirpe de son ancienne peau, les ailes encore toutes froissées. Aprés s’être séché et avoir fait quelques mouvements, ses ailes et ses élytres se gonflent d’air et se déplissent, ils deviennent rigides et prennent leur forme définitive.

Criquet vert.
Chez nous à Marseille, nous l’’appelion,« saute roubin », certainement à cause de l’impressionnant saut qu’il pouvait effectuer lorsque nous le dérangions.
roubine : La Roubine est une rivière de Vaucluse. La Roubine prend sa source sur la commune de Gordes,

abeille butinant
abeille

butinant une fleur de la passion.

Les abeilles semblent vraiment apprécier ces magnifiques fleurs de tournesol.

« Si l’abeille disparaissait, il ne resterait plus à l’homme que quatre années à vivre »

Cette citation, attribuée à EINSTEIN, pourrait-elle être prophétique ? La disparition de l’abeille, espèce clé de systèmes écologiques pourrait-elle par une succession d’enchaînements aller jusqu’à la disparition de Homo sapiens, espèce dont la réussite écologique est telle qu’elle menace tous les écosystèmes ou bien la disparition de l’abeille, espèce à la réussite écologique également admirable, serait-elle plutôt la conséquence d’une dégradation générale de l’environnement, une sorte de point de non retour étant atteint ? Difficile à dire. Mais, ce qui est certain, c’est que la “ dégradation du milieu ” d’une part et l’arrivée “ d’espèces invasives ” d’autre part résument presque tous les problèmes de l’apiculture actuelle.

LES ABEILLES EN DANGER

http://www.pollinis.org/spip.php?page=article&id_article=17

Une occasion historique de sauver les abeilles !

FAITES PRESSION DIRECTEMENT SUR VOTRE DÉPUTÉ POUR QU’IL SIGNE LE MORATOIRE HISTORIQUE SUR LES PESTICIDES TUEURS D’ABEILLES POUR SAUVER LES ABEILLES, NOS CULTURES ET NOTRE ALIMENTATION.

http://www.pollinis.org/petitions/proposition_Laurence_Abeille.php

Xylocope violet ou abeille charpentière
21-24mm. Une des plus grandes abeilles européennes.

L’adulte émerge en automne, hiverne, et au printemps la femelle construit son nid dans de vieux troncs et de vieilles branches.

La femelle retourne au nid même à plusieurs kilomètres de distance.

Répartition : Europe méridionale, sud de l’Europe Centrale.

Sur son dos, on aperçoit le pollen de la fleur.

Epeire diadème

L’Épeire diadème est aussi appelée Épeire porte croix en référence aux petites taches blanches qui forment une croix sur son abdomen.

Ordre : Aranéides
Embranchement : Arthropodes
Classe : Arachnidés
Famille : Argiopigae
Nom scientifique : Araneus diadematus
Nom français : Épeire diadème

Cétoine dorée ou Hanneton des Roses

Se rencontre lors de journées ensoleillées dès la mi-mai sur les roses en fleur, l’Aubépine, le Sureau, etc. Vole les élytres repliées. Les larves se développent de préférence dans le bois vermoulu des souches de Hêtres et les tas d’engrais des jardins.(source GUIDE DES INSECTES Zahradnik - Severa).

Diptère
Ils sont caractérisés par la possession d’une seule paire d’ailes membraneuse. L’étymologie désigne d’ailleurs l’unicité de la paire d’ailes ( di deux ; ptères ailes).

Abondant du printemps à l’automne sur diverses fleurs ; Les dessins du thorax ressemblent à la tête de mort ornant le thorax du Sphinx tête-de-mort.

Machaon - Septembre 2007
Machaon sur un bougainvillier
Chenille de machaon sur une branche de fenouil .
Fin juillet 2008
chenille
punaises ou rhynchotes

pour en savoir plus : http://www.orchidee-poitou-charentes.org/article955.html

scorpion

Scorpion commun dans nos jardins à Marseille. En général ils se cachent sous les pierres. La nature semble avoir doté le scorpion de toutes les facultés pour survivre aux agressions les plus extrèmes.

Vous êtes sur un site internet créé avec le système de publication SPIP.
No sponsor.